Anemone

anemone coronaria

Tenue en vase moyenne saison 2015 : 11 jours

L’Anémone est, avec la renoncule, considérée comme une ambassadrice de charme du Var.

anemone production gros plan

Avec une surface cultivée de 110 000 m2, l'Anémone se taille une belle part de la production florale dans le Var.

Parmi les nombreuses espèces cultivées pour la fleur coupée, l'anémone coronaria est l'une des plus anciennes et des plus représentatives du patrimoine régional. Déjà, dans les années 1920, elle faisait partie de la production horticole du département.

Sous l'impulsion de l'INRA, de nouvelles sélections ont vu le jour, à partir des année 80, afin de s'adapter aux conditions de production et de commercialisation : anémones Christina, Mona Lisa, Galilée, Carmel ou Tétranémones, sont apparues permettant des récoltes plus précoces, des coloris nouveaux, des tiges plus longues et des fleurs plus grosses.

Grâce à la mise au point de la production hors-sol, testée au sein de la station d'expérimentation du SCRADH (fertilisation, irrigation), cette technique culturale a eu pour conséquence d'améliorer les conditions de travail et la rentabilité.

Dans cet environnement favorable et avec une charte qualité bien définie, la notoriété des anémones du département n'a depuis cessé de croître et de véhiculer une image positive pour le Var.

Gamme

Carmel Blanche Carmel Blanche

Carmel Mauve Carmel Mauve

Carmel Pastel Carmel Pastel

Carmel Sylphide Carmel Sylphide

Galilée Bicolore Galilée Bicolore

Galilée Blanche Galilée Blanche

Galilée Bleu Galilée Bleu

Galilée Pastel Galilée Pastel

Galilée Rouge Galilée Rouge

Galilée Sylphide Galilée Sylphide

Jérusalem Jérusalem

Merone Lie de Vin Merone Lie de Vin

Merone Rouge Merone Rouge

Interview

Michel GUEIRARD, producteur d'anémones et arums 12 janvier 2012

  • Michel GUEIRARD
  • Horticulteur - Président de la SICA Marché aux Fleurs d'Hyères
Michel GUEIRARD, producteur d'anémones et arums

Quelles sont les solutions mises en place en matière environnementale ?

Nous avons adopté un certain nombre de mesures qui vont dans le sens d’une protection des sols et un recyclage optimisé de l’eau.

Par ex.  la solarisation nous permet d’être plus efficaces en ce qui concerne la désinfection des serres avec un double avantage, économique car le coût est modique, et écologique car c’est une façon d’éradiquer les virus de manière naturelle, par le phénomène de chaleur (+ 45° au sol). J’ajoute que la culture des anémones, comme celle des arums, est peu énergivore ce qui favorise une consommation énergétique faible d¹autant que le Var est un département généreusement ensoleillé.

Comment appliquez-vous la PBI (Protection Bio Intégrée ») ?

On surveille au maximum ce qui passe au niveau de la faune. En fonction des résultats, nous adoptons le traitement et déclenchons un lâcher d’auxiliaires qui sont en fait des prédateurs naturels si bien que depuis cinq ans nous n'avons pas utilisé un seul centilitre d’insecticide. Mieux, nous avons constaté un développement naturel des prédateurs qui participe à un meilleur équilibre du biotope.

En quoi se caractérise votre production printanière ?

Elle connaît un pic entre janvier et mars. Cette production va de pair avec la fraîcheur qui est pour nous le gage de la qualité que nous défendons. Il est important que cette fiabilité, liée à la proximité de culture, soit reconnue tant par les professionnels que par le public. Tout comme il y a des vins du Var réputés, avec une IGP, nos fleurs sont associées à un label de qualité HORTISUD,qui défend aussi son origine...

Les Chroniques d’Henri-Jean : MODUS OPERANDI

Informations espèce

Une nouvelle venue chez les anémones 06 octobre 2013

L’anémone est une fleur d’hiver. Dès les premières chaleurs, la plante se met au repos et stoppe sa production.

Pour cette raison, les nouvelles plantations débutent vers le 15 août dès qu’une fraicheur relative s’installe dans la région.

En ce début octobre, on peut observer les premières fleurs, de qualité très correcte pour la période, et découvrir pour la première fois les variétés innovantes comme l’Anémone Mistral + «  bicolore Intense ».

anemone mistral + bicolore montage

La grande majorité des surfaces sont implantées sous serres et sous abris. Pour la saison 2013-2014, plus de 110 000 m2 d'anémones ont été mis en production dans le Var, avec un fort développement des cultures hors-sol.

anemone culture hors-sol

Ces systèmes de production présentent de nombreux avantages : d’abord éviter les désinfections chimiques des sols, ensuite récupérer et recycler les eaux fertilisantes ; ajoutons à cela le développement de la protection biologique intégrée et les besoins en chauffage quasi nuls et l'on peut dire que l’Anémone est réellement une espèce propre sur le plan environnemental.

La hauteur des plans de travail apporte également un confort dans le travail appréciable.

  

anemone culture pleine terre

En ce début de saison, les  productions en plein air et pleine terre se comportent également bien ; l’ensoleillement saisonnier et les températures nocturnes favorisent le bon développement des cultures.

Les premières fleurs sont cassées sur les plantes pour favoriser  leur bonne implantation avant d’entrer dans l’hiver. (explications espace Club)

Les anémones sont de retour 22 septembre 2015

Nos charmantes ambassadrices reviennent... Elles nous avaient laissés au milieu du printemps et voici que reparaissent les 1ères anémones sur le Marché d'Hyères.

anemones roses compo

La délicatesse de l'anémone n'a d'égale que la douceur de ses tons pastels et la générosité des couleurs flamboyantes.

anemone rouge production

Les nouvelles variétés offrent en effet de nouveaux coloris qui viennent enrichir une gamme déjà bien étoffée.

anemone rose poudre production

  • J
  • F
  • M
  • A
  • M
  • J
  • J
  • A
  • S
  • O
  • N
  • D
  • Pas de production
  • Période de production
  • Pic de production

Art floral

Bouquet

Fiche technique